SPORT MOTEUR

Toute l'actualité des sports motorisés du Québec et International

La visite du Festival moto scooter de Paris / suite

 Voir les reportages de nos interviewés plus bas :

 Aurélien -   Clément Nathalie

 

Retour à la première partie de l'article ici

 

ZERO S est présent pour la première fois à Paris avec sa moto électrique

Les motos électriques Zéro étaient exposées pour la première fois au Festival. En premier plan la Zéro homologuée

sur route, avec le phare et les clignotants. Nécessite deux batteries par rapport à la Zéro Hors route que l'on voit derrière.

remarquez la "carrosserie" différente également.  

 

Un mono-amortisseur, une chaine, comme une moto, ou un vélo tout terrain ? Fini le plein d'essence et les                                                                         vidanges. Et un déplacement dans un silence d'outre-tombe. Pour une nouvelle génération de motards ?

 

Freins Béringer 

Par François Cominardi

 

frein Béringer Inboard

Béringer était à nouveau présent au Festival, avec son frein inboard qui pèse 500g de moins qu'un frein traditionnel et avec trois fois moins d'effet gyroscopique.  Cela veut dire que la moto vire mieux car il y a moins de masses en mouvements. Mais il faut ramer trois fois plus pour faire comprendre qu'il n'y a pas qu'une pensée unique dans les systèmes de freinage. C'est le sacerdoce de Béringer !

 Disques Aeronal en fonte ou inox. Anodisation des pièces en divers couleurs.

La société Française  a déménagé dans le beaujolais. Savez vous pourquoi ? parce que Gilbert Béringer a entendu dire qu'il y en a plein qui essayent d'arrêter...Bon, elle ne vous fait pas rire ? Alors revenons sur les disques Aeronal, qui sont maintenant disponibles en inox, pour un prix inférieur aux modèles en fonte. Mais n'oubliez pas que la fonte dissipe la chaleur, donc préserve le liquide de frein, et économise les plaquettes (les pads) de frein.

 

 

KMP nous présente aussi une belle préparation sur base aussi de Vmax

 

Taillé dans la masse !

 

Pour ceux qui préfèrent le train il existe le Train/Moto

 

 

Sur ce salon on a trouvé aussi des Géo-Trouve-Tout, des inventeurs patentés.

Avec une selle confort amovible pouvant également être chauffante,

 

 

ou le porte bagage Scooter primé au concourt Lépine

On trouver aux détours des allées l'association "Para-Side Racing Team", des personnages haut en couleurs

L'association regroupe des pilotes handicapés, qui ont maintenant le droit de participer aux compétitions, comme le rallye du Volcan.

 

Les side-cars sont adaptés pour compenser le handicap, grâce à des modifications hydrauliques, ou même pneumatiques. Les parrains de l'association sont Philippe Streiff, et Serge Nuques. Ces side-cars sont impressionnants à voir tourner, et ils tournent dans les mêmes temps que les motos, crissements de pneus en plus !  http://para-side-racing-team.fr/

 

La Roadson Super leggera : un Twin 4 temps de moins de 100 kg !

 

Elle a failli disparaitre à cause de son premier nom Tucson, déposé par Hyundai. Mais Jean François Robert a tenu le coup. La super Leggera (carénée) a gagné le Protwin au circuit Carole ( devant une KTM RC8) pendant la fin de semaine, avec au guidon David Dumain, qui fait l'actualité en plus de l'écrire...

 

Une Kawa H2 Dragster !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une Kawasaki H2 dragster, avec des vrais freins, à disque en plus !  Envie de plaisirs coupables : sentir l'odeur de l'huile de ricin et entendre le bruit du deux temps à peine canalisé par les échappements coniques.

Bering nous présente son gilet Air Bag

Revenons à plus de sagesse, avec le gilet air-bag de Béring. Dans l'air du temps ?

 

   Avant l'éclate ...                                                               Après l'éclate...

Air Bag rose Hélite

Apparemment, c'est dans l'air du temps, puisqu'on trouve des air bags rose Helite, diffusés par S DéessesL

La Wakan :

 

Amis québécois, savez vous que Wakan veut dire"Sacré, insaisissable" en langage des indiens Lakota ?

Wakan, vue sur les entrées d'air...

Une moto est pensée avec un poids réduit et un gros moteur V Twin. La moto est assemblée dans le Sud de la France

Le Festival de la moto et du scooter de Paris, c'était aussi des animations extérieures

 

Il y avait aussi les essais en vrai, pas sur un circuit fermé mais des essais de 20mn minimum sur route proposés par :
Yamaha, BMW, Ducati, Aprilia, et la liste est longue :

 

en attendant j'ai testé peut être la future moto urbaine
J'ai peut être trouvé ma moto de demain, et en plus Electrique

Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes

Celui qui rigole ATTENTION, quand on fait un reportage sur un salon on essaie tout ce qu'il y a à essayer et regardons tout ce qu'il y a à regarder .

 

Entrevue d'Aurélien, Saint-Ge Motoclub

 

Taz : Salut une petite présentation.

Aurélien :

Je m'appelle Aurélien.
J'ai 33 ans.
Je suis Président de Saint-Ge Moto-Club qui a 1 an d'existence.
Cela fait énormément d'années que je suis en moto, en 125 et en gros cube.
J'effectue 30.000km/an.

Taz : Quelles sont tes attentes de ce salon ?

Aurélien : Voir un peu les nouvelles machines, ce qui existe, l'évolution du monde moto par rapport à la vision et la gestion qu'en font les médias afin de me faire une idée de la véracité des sujets présentés par rapport à ce que je ressens vis-à-vis du Club et de ce que j'en vois sur Internet.

Taz : Et avant de faire la bise à tout ce monde quels sont tes ressentiments ?

Aurélien : Ce n'est pas une bonne année pour les motards, on est mal perçu, on veut nous faire paraître mauvais et je n'ai pas l'impression que l'on soit si mauvais que cela. Je viens donc voir si cela est vrai ou non.

Taz : Aurélien, as-tu trouvé ce que tu attendais sur ce salon ? Quelles sont tes impressions et le bilan de ta visite ?

Aurélien : Je trouve que toutes les générations sont venues, enfants, hommes, femmes, personnes âgées. Tous sont venus avec des équipements de sécurité. Il y a toujours des motos en exposition qui font rêver tout le monde mais les gens vont les voir que pour eux. Les autres motos sont beaucoup plus confort, GT, croisière, détente, balade avec des visiteurs qui sont beaucoup plus intéressés, vont regarder, voir même viennent pour acheter. L'heure de la vitesse étant finie, les gens retournent vers le confort et la moto balade.

Taz : Tu étais venu pour chercher une moto d'occasion et voir sur quel produit tu pourrais t'axer. Là nous sommes sur le stand d'un ami, y a-t-il quelque chose qui t'intéresse sur ce stand ?

Aurélien : J'en ai vu trois-quatre qui me plaisent bien, chez Rive Gauche Moto un partenaire de ton club. A voir après.

Taz : Quel type de modèle t'irait vu que tu es plutôt moto d'occasion que moto neuve ?

Aurélien : Le cœur dit la Honda DN-01 mais la raison dit que c'est moyen donc un BM ou un FJR pourrait peut-être me plaire. A voir.

Taz : Aurélien, le mot de la fin pour nos amis Québécois ?

Aurélien : Bien le bonjour à tous nos amis Québécois. Profitez bien de votre territoire, faites de jolies balades. Peut-être à bientôt ici ou chez vous.

 

Entrevue de Clément, Yamaha YZF R 125

 

Taz : Salut une petite présentation.

 


Je m'appelle Clément.
J'ai 26 ans, actuellement propriétaire d'une YZF R 125.
Je suis en cours de passage de mon permis et je vais essayer de trouver ma future                                            monture qui remplacera ma petite charrette.

Taz : Tes attentes sont donc de trouver une machine ? Trouver des conseils ?

 

Clément : Je suis fils de motard et donc bien placé pour obtenir des conseils. Je cherche à trouver un style qui me corresponde par rapport à ma vie de tous les jours, de ce que je fais des ma moto. Le prix va forcement jouer dans ma réflexion.

 

Taz : Clément tu viens de faire le tour du salon. Au niveau de la recherche de ton véhicule et par rapport au salon en général, quelles sont tes impressions. As-tu trouvé une réponse à tes attentes ?

 

Clément : Cela me donne beaucoup d'idées sur des styles différents, des marques différentes. Je suis un peu déçu car il manque quelques marques, on ne peut pas toutes les citer. Mais je pense que cela me donne de beaux jours à venir sur une moto.

 

Taz : Et tu t'axes sur quel modèle alors ?

 

Clément : Mon coup de cœur est plutôt pour les styles de motos Routières ou de la famille des Customs. Je pense que cela correspond plus à mon état d'esprit. Cela n'a rien à voir avec la moto que j'ai actuellement qui était également un coup de cœur en 125. J'aime beaucoup l'idée de me balader avec ma moto, partir avec en vacances. Donc une moto confort où l'on peut vraiment prendre le temps de regarder ce qui se passe autour sans avoir les secousses de la vitesse que l'on ne peut plus vraiment faire.

 

Taz : Alors quelle marque ton coup de cœur ?

 

Clément : La marque Léonard que j'ai découverte par Internet. J'ai pu faire connaissance avec les personnes cette marque dont M. Léonard, ce qui est un honneur. Le rêve de gosse et l'objectif final de l'obtention de mon permis gros cube sera un 883 Iron Harley-Davidson.

 

Taz : Aurélien, le mot de la fin pour nos amis Québécois ?

 

Clément : Un grand bonjour a tous les Canadiens qui pourront suivre l'article et qui sont les bienvenus en France.

 

Clément : Merci Taz de m'avoir présenté Cathy des Moto Raleuse, dont je suis Fan depuis Toujours.

Entrevue de Nathalie, Honda CB 500

 

Taz : Salut une petite présentation.

 

Je m'appelle Nathalie.
J'ai 22 ans.
Cela fait 4 mois que j'ai mon permis.
Je roule en Honda CB 500.

 

Taz : Quelles sont tes attentes pour ce salon ?

 

Nathalie : Mes attentes sont de regarder les équipements, trouver des nouvelles choses plus féminines, voir les casques et éventuellement trouver une moto mais par manque financier je vais rester en CB500 pour le moment.

 

Taz : Le fait d'être une femme, jeune, quelle est ta vision de ton image de motarde et de comment elle est perçue notamment des motards d'une motarde à part entière comme toi.

 

Nathalie : J'espère que ce n'est pas une vision de "morceau de viande", de proie mais plutôt d'une motarde. Avant d'être une femme je suis aussi une motarde, je ne suis pas qu'une fille qui vient seulement là pour trouver quelqu'un ou que les hommes se jettent sur une fille parce qu'elle est motarde, ou même SDS (nb: Sac De Sable - Passagère).

 

Taz : Tu as vécu cette situation ?

 

Nathalie : OUI ! Malheureusement il y a peut de temps ! C'est sur que dès que l'on arrive dans un monde de motard et que l'on dit que l'on est célibataire on a tendance à être convoitée mais il faut faire attention et être prudente pour ne pas que l'on profite de nous et que l'on nous voit en tant que motarde et non une proie.

 

Taz : Quelles sont tes impressions de ce salon ?

 

Nathalie : Je n'ai pas trouvé beaucoup de choses pour les femmes. Il y a le stand Sdéesse qui est là. J'ai l'impression que les seules choses pour les femmes sont seulement dans ce stand. J'ai trouvé quelques petites choses dans d'autres stands mais pas grand-chose. Je cherchais principalement des bottes féminines mais il n'y en avait pas.

 

Taz : Et au niveau de l'ambiance ?

 

Nathalie : Au niveau de l'ambiance : Bien. Je pense que c'est la première fois pour ce festival donc….….

 

Taz : La seconde ! "Rires"

 

Nathalie : Donc je pense qu'il y a beaucoup d'investissements des organisateurs.

 

Taz : Je me suis laissé dire qu'un stand t'avait marqué plus qu'un autre, que tu étais restée scotchée( tapée en québécois ?) devant.

 

Nathalie : Oui, c'est sûrement le meilleur stand pour moi, le stand Haribo, qui est énorme, un stand de bonbons <rires>. Les filles sont gourmandes c'est bien connu.

 

Taz : Nathalie, le mot de la fin pour nos amis Québécois ?

 

Nathalie : Je dis bonjour aux canadiennes et aux canadiens, aux motards. La passion de la moto est universelle je pense donc qu'il n'y a pas grand-chose d'autre à dire.

 

                                          ___________________________________________________________

Bon mes amis voici trois portraits bien trempés comme je les aime, trois visions de notre monde motard comme souvent on ne peut pas en lire dans les magazines.

 

J'essayerai à chacune de mes interventions de partager avec vous cette passion que nous partageons tous qui est la moto. Tous les deux mois je vous ferai la brêve ou la lettre du vieux continent, cette fois si je vous parle du tunnel sous la manche la prochaine sera sur le 70 ans d'un monument de la moto mondiale le "Ace Café London"

 

Alors à la prochaine mes amis et promis au prochain salon à Montréal je viens vous voir.

 

 

@+, le TAZ