SPORT MOTEUR

Toute l'actualité des sports motorisés du Québec et International

Nouvelles motos

Andree d Amours nous a quittes, le Spyder defi en deuil

Posted by sportmoteur on July 18, 2011 at 4:22 PM

 

 

Andrée d’Amours nous a quittés, le Spyder défi en deuil :

Par François Cominardi

 

Andrée d’Amours s’est éteinte ce samedi 16 Aout. L’évènement auquel elle avait prêté son nom, le Spyder Fest Andrée d’Amours, s’est déroulé le 9 juillet, de son vivant. Et elle a pu mesurer le soutien qu’elle avait engendré auprès de l’Institut du cancer de Montréal pour l’appui des cancers féminins, avec la collaboration d’Ovaire espoir. Sa dernière victoire de ce monde, mais pas la moindre.

 

Andrée d’Amours, conjointe de Pierre Riendeau avait officié de nombreuses années chez Riendeau Sport comme directrice de la Boutique.

 

Courageusement, elle avait accepté de parler de sa maladie et avait permis que l’on organise un évènement. Une façon de donner au suivant, pour que la recherche vienne à bout du cancer des ovaires, une branche de la maladie du siècle, moins connue, moins médiatisée et dont la recherche doit être intensifiée.

 

Andrée était une femme active dont une des passions était la course à pied. Une activité sportive qu’elle a pratiquée beau temps/mauvais temps trois à cinq fois par semaine. Pierre Riendeau, son conjoint, me racontait qu’elle courait encore deux jours avant l’accouchement de sa fille Rachelle, qui est depuis devenue elle-même une sportive éprise de course à pied.

 

Andrée avait participé deux fois au Marathon de Montréal, une course longue de 42,195 kilomètres ! Son alimentation était saine, « tendance Granola » disait Pierre … À tel point qu’elle pouvait penser, avec cette vie saine et sportive, avoir un petit parapluie protecteur au-dessus de la tête. Mais ce n’était pas le cas. La maladie insidieuse l’avait frappé.

 

La porte-parole du Spyder Défi, Michèle St-Pierre, productrice-déléguée sur Trente vie, avait vécu la même épreuve au côté d’Andrée. Quelques jours avant l’évènement, elle me confiait sa crainte de la voir partir, devant sa santé déclinante.

 

Andrée d’Amours laisse son empreinte de manière indélébile, et aujourd’hui dans des laboratoires, des chercheurs travaillent sur les cancers féminins, grâce à l’action qui a porté son nom.

La cérémonie se tiendra le dimanche 24 juillet au Complexe Funéraire Demers, 651 boul. Laurier, McMasterville (Qc) J3G OK5 450-467-4780, de 14 h à 16 h (exposition) à la petite Chapelle, suivie d’un goûter.

Au lieu des fleurs, merci de faire un don au Spyder-Défi

Categories: Divers