SPORT MOTEUR

Toute l'actualité des sports motorisés du Québec et International

Nouvelles motos

view:  full / summary

Salons de la moto a Quebec et Montreal 2017

Posted by sportmoteur on December 16, 2016 at 9:15 AM


essai des produits SW-MOTECH

Posted by sportmoteur on May 18, 2015 at 12:50 AM

Click sur l'image pour lire l'article complet

.

.

@ + Le Taz pour sport Moteur Ca

 

GP de Valcourt : Malcolm chartier en pro Champ 440, Karl Daigle en moto ce samedi

Posted by sportmoteur on February 15, 2014 at 8:20 PM


Karl Daigle #78  et Maxime Sylvestre #77 à Valcourt (photo Sébastien Desbordes)


L'Américain Malcolm Chartier survole le plateau en Pro Champ 440, Villeneuve termine sixième au Grand Prix Ski-Doo de Valcourt


Texte Max d'Orsonnens, photo Sébastien Desbordes

 

 

Maricourt, QC, 15 février 2014 - La météo étant revenue au beau fixe, la 32e édition du Grand Prix de Valcourt présenté par Intact assurance a offert une journée fort chargée aux spectateurs venus en grand nombre au circuit Yvon Duhamel. Deux types de compétitions sont à l'affiche au circuit Yvon Duhamel : Les motoneiges haute vitesse sur l'anneau de glace, et les motoneiges volantes du snocross, sanctionnées par le SCMX, qui se disputent la victoire sur le tracé intérieur de l'anneau de glace.

 

 
Jacques Villeneuve.


Selon Jacques Villeneuve, Valcourt est l'Indianapolis des courses de motoneiges sur glace qui met en vedette les meilleurs pilotes américains et canadiens de la discipline. Les courses de snocross opposent les pilotes de la série ontarienne Canadian Snocross Racing Association (CSRA), du championnat américain East Coast Snocross (ECS), de la série québécoise Super Compétitions Motorisées XTrêmes (SCMX) et des pilotes Ski-Doo du championnat majeur américain, l'International Series Of Champions (ISOC).

 

 

Malcolm Chartier triomphe sur l'ovale de glace

Dans la grande finale de la journée qui opposait les pilotes du Pro Champ 440, l'Américain Malcolm Chartier a inscrit sa neuvième victoire de la saison, sa troisième en carrière à Valcourt. Le pilote de Marine City au Michigan a devancé le champion en titre du Grand Prix, Nicholas Van Strydonk de Tomahawk au Wisconsin. Matt Schulz de Wausau, Wisconsin a complété le premier trio à l'arrivée. Le Canadien Travis MacDonald de Winnipeg termine quatrième et Jacques Villeneuve de Saint-Cuthbert, sixième.

 

 

Dans la finale Sport Formule 500, Jade Ouellet de Lachute a eu raison de Danick Lambert de Sorel-Tracy et Eddy Anderson de Saint-Charles de Bellechasse. En Sport Champ, victoire du Québécois Steven Marquis de Cookshire, qui a également triomphé en Semi-Pro F-500 devant l'Ontarien Jeremy VanDolder, Marcel Savard d'Alma et Jade Ouellet.

 

 

Dans une course endiablée, Karl Daigle de Roxton Pond a dominé le peloton des coureurs moto sur glace pour remporter la victoire devant Samuel Desbiens de l'Ange-Gardien et Maxime Sylvestre de Berthierville. Mais c'est demain dimanche qu'on connaitra le vainqueur du GP de Valcourt en moto sur glace.

 

 

Didier Schraenen de RDS a triomphé sans peine dans la course Can-Am Maverick des médias disputée sur l'ovale de glace devant Sébastien Lajoie de La Tribune et Mathieu Beaumont du 107,7 FM Radio Estrie. Parti dernier, Pierre-Marc Durivage de La Presse a pris le quatrième rang suivi d'André Beauchesne de RDS et de Marie-Pier Roy de Radio Acton. Rumeurs dans la salle de presse et dans les puits à la suite de la course, plusieurs adversaires mentionnaient que Schraenen aurait littéralement volé le départ, ce à quoi Schraenen aurait rétorqué : « Ils dormaient tous au gaz ».

 

 

Victoire de Johan Lidman et Iain Hayden en snocross

La première grande finale de la matinée, une course reportée de la veille à samedi à cause des intempéries, a vu l'Américain Johan Lidman (ISOC) triompher devant Maxime Taillefer de Laval (SCMX) et de l'Ontarien Colby Crapo (CSRA). Le Lavallois a mené les six premiers tours avant de se faire doubler par Lidman à cinq tours de l'arrivée. Dave Allard de Saint-Félicien (SCMX) termine sixième devant Dex Savage (ISOC-Sport) de Chibougamau.

 

 

En fin de journée, place aux finales Pro Open et Pro Lite. L'Ontarien Iain Hayden (CSRA) a triomphé pour la première fois de sa carrière dans la catégorie reine à Valcourt devançant l'Américain Lincoln Lemieux (ECS) et l'Ontarien, Colby Crapo (CSRA). Danny Poirier (ECS) de Saint-Théodore d'Acton a suivi au quatrième rang devant Maxime Taillefer de Laval (SCMX). En Pro Lite, Brandon Bradbury (CSRA) des Territoires-du-Nord-Ouest a remporté la victoire devant l'Américain Jesse James Bonnaduce (ECS) et Maxime Pepin (SCMX) de Sainte-Julie.

 

 

L'action au Grand Prix de Valcourt se poursuivra dimanche avec les essais libres sur l'ovale de glace pour les motoneiges, VTT et motocross, ainsi que les motoneiges snocross de 8 h à 9 h suivis immédiatement des qualifications. Les grandes finales du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt présenté par Intact assurance débuteront à 15 heures.

Par Max D'Orsonnens

 

 

Information YAMAHA MOTOR France

Posted by sportmoteur on January 8, 2014 at 1:25 PM


 Messieurs Eric de Seynes et Vincent Thommeret

.

Evolution à la tête de YAMAHA MOTOR France en 2014

.

Comme annoncé dans mon article sur le Salon de la Moto 2013 le paysage moto en France bouge vers l'Europe, la demonstration voici un communiqué de presse de Yamaha Motor France :

.

Eric de Seynes, Président Directeur Général de Yamaha Motor France depuis 2012, a été nommé, depuis le 2 janvier 2014, Directeur Général des Opérations et membre du Comité exécutif de Yamaha Motor Europe. Il devient ainsi le premier européen à occuper cette fonction, afin de mettre en place une nouvelle organisation opérationnelle, visant à améliorer la qualité de la politique européenne du groupe, tant au niveau des produits, de la distribution, que des programmes et de l’image de la marque.

.


Monsieur Eric de Seynes

.

Malgré ses nouvelles attributions, Eric de Seynes, reste Président de Yamaha Motor France, et poursuivra son mandat de Président de la CSIAM. Il délèguera à Clément Villet (directeur commercial MBK) sa fonction de membre du comité de direction de la CSNM.

.

En conséquence de cette évolution de carrière, Vincent Thommeret, actuellement directeur Pièces et Accessoires, a pris la fonction de Directeur France (Country Manager), depuis le 2 janvier 2014.

.

Vincent Thommeret a intégré Yamaha Motor France en 1996 en tant que Responsable des homologations. Chef de service Pièces de rechange en 2000, puis chef de département Pièce et Accessoires en 2005, et enfin directeur commercial Pièces et Accessoires en 2010.

.

« Depuis 1990, mon parcours au sein de l’entreprise Yamaha m’a toujours permis de progresser et de contribuer au développement du groupe. » explique Eric de Seynes : « Après avoir succédé à Jean-Claude Olivier, il y a quelques années, je suis aujourd’hui en première ligne pour faire évoluer et renforcer notre stratégie européenne. La nouvelle organisation européenne mise en place vise à créer de nouvelles synergies entre les pays, à libérer des marges de manœuvre nouvelles et à installer une dynamique commerciale associée au profond renouvellement de nos gammes. L’enjeu est important et je ferai tout pour que les valeurs de notre entreprise tournées vers l’innovation produits, la qualité technologique, le design et la passion partagée avec nos clients, continuent à se développer harmonieusement. Vincent Thommeret qui bénéficie d’une longue expérience et d’un parcours réussi au sein de Yamaha Motor France, mènera désormais l’entreprise. Il s’appuie sur une excellente équipe de direction qui allie la connaissance de l’entreprise à l’expertise de nos marchés. Le groupe et moi-même avons donc toute confiance pour que le rayonnement de Yamaha en France se poursuive et que l’entreprise atteigne les objectifs ambitieux qu’elle se fixe pour l’année 2014 qui débute ».

.

 

                            
@ + Le Taz Pour Sport Moteur Ca

 

 

 

ISDE 2013, 6eme et dernier jour : Du bronze pour Felicia Robichaud et Patrick Tremblay

Posted by sportmoteur on October 6, 2013 at 9:15 AM



Felicia Robichaud par Michel Falardeau

ISDE 2013, 6eme et dernier jour : Du bronze pour Felicia Robichaud et Patrick Tremblay 

Par Michel Falardeau, recueilli par François Cominardi


Aujourd’hui, pour le dernier jour des ISDE, les pilotes avaient droit à une course de type Motocross. La pluie qui est tombée toute la nuit, a rendu impossible de nous stationner dans l’endroit prévu près de la piste. On se retrouve sur une route d’asphalte qui est à 5 minutes du circuit de course.


Le trajet a été difficile : une mauvaise direction au départ, des moutons qui traversent la route, des camions remorques qui se trainent à 30 km/h dans des montées interminables, et impossibles à dépasser. On arrive seulement avec 30 minutes d’avance sur le premier coureur.


Il y a une confusion sur l’horaire, et nous sommes dans l’impossibilité de rejoindre Bettie pour vérifier si nous avons un horaire convenable.


Normalement les coureurs ont 10 minutes à la sortie du parc, ils font le parcours et ont-ils ont droit à 15 minutes de mécanique avant de mettre la moto dans le parc fermé du circuit de cross. Ce matin les gars sont partis directement. Mais comme nouveauté, ils ont 25 minutes pour faire leur mécanique ici. Certains y vont presque directement car ils ont le droit de rentrer en avance à cet endroit seulement.


Patrick Tremblay est le seul des canadiens qui a une feuille de route. Il l’a faite lui-même. Par expérience, Il sait que les 6 jours seront complétés seulement à la fin du motocross.


Il en profite pour compter les heures qui il a roulé ici, soit 29. Si on compare avec les ISDE en Finlande ou il a fait 50 heures et 1500 kilomètres dans la semaine c’est vraiment une petite compétition de 6 jours, et ça n’est pas plus mal !


J’arrive à la piste et je le vois tomber, il me semble qui il a atterri sur un autre coureur. Lorsque je lui en parle, il me donne sa version : « Non c’est l’autre gars qui a accroché mon guidon, qui est tombé sur son siège et s’est coincé. Il m’a trainé sur plusieurs pieds avant que je tombe ». Plus de peur que de mal…


 

Aujourd’hui, tous les canadiens ont bien roulé.


Shelby Turner est partie en 4ème position, elle est tombée en haut d’un saut. Repartie dernière, elle est remontée en 9ème position.


Lexi Pechout a eu une grosse frayeur car l’entrée du point de vérification est à un kilomètre et demi de notre place. Sa moto ne veut plus démarrer ! Elle la pousse jusqu’ à nous, et elle réussit à la faire partir.


On lui fait le plein et au moment du départ la moto refuse encore de démarrer, malgré une bougie neuve. Lexi en pleure, elle ne veut pas être disqualifiée à 5 minutes de la fin. Je lui dis de tirer l’enrichisseur et la moto démarre. Au bruit, son piston a beaucoup de jeu. Je crois qu’elle l’a sablé et comme elle n’a presque plus de compression, elle doit compenser en enrichissant le mélange. Elle va finir en 13ème position.


Félicia Robichaud arrive sans problème, prend le temps de manger un morceau et repart de notre place avec Shelby.


Félicia finira en 14ème position soit deux de moins qu’hier.


Pour les gars c est Jared Stock qui a prouvez ses capacités de coureur de cross en gagnant 11 positions pour finir 28ème

Tyler Murray est arrivé relaxe, à changer son pneu seul, car je devais faire son plein, Thierry Lacombe étant parti au-devant de Lexi. Il a gagné 7 positions pour finir 35ème

Ty McKennan est remonté de 2 positions pour finir 44

Au final de ces ISDE,

Les Femmes canadiennes terminent en équipe à la quatrième place, derrière l’Australie, la suède et la France, et devant l’Italie et les USA !

Ty Mckenna, Jared Stock et Lexi Pechout obtiennent la médaille d’argent commemorative. Mark Dzikowski, Patrick Tremblay, Kenny Beach, Félicia Robichaud, Craig Murray reviennent avec du bronze.

On se rappellera que Philippe Chainé a abandonné le jeudi sur une chute.

Pour voir les résultats : http://www.fim-isde2013.com/race-info/live-results.html

Merci à Michel Falardeau d’avoir pris de son temps de « coaching » pour nous tenir informés de l’intérieur de cette course mythique ou se retrouvent les meilleurs pilotes mondiaux.

 


ISDE : Un vendredi pluvieux en Sardaigne pour l avant-dernier jour de course

Posted by sportmoteur on October 5, 2013 at 12:15 AM



Photo Jared Stock par Michel Falardeau

ISDE : Un vendredi pluvieux en Sardaigne pour l’avant-dernier jour de course


Par Michel Falardeau, recueilli par François Cominardi


Il y avait un peu de pluie ce matin. Pas assez pour faire descendre la poussière. Mais les nuages étaient très bas. À tel point que lorsque les coureurs arrivaient en haut des montagnes, ils étaient au-dessus des nuages et ils ne voyaient pas les précipices


Chez les Femmes canadiennes, Shelby Turner est revenue en 6ème position avec seulement une minute de pénalité. Mais elle passera peut être à côté de sa médaille d’or.


Il est temps de se pencher sur le règlement pour savoir comment sont distribuées les médailles :

En plus des médailles décernées aux trois premières équipes, il y a les médailles commémoratives.


La médaille d’or commémorative est décernée par la FIM à tous les coureurs dont le temps total n’excède pas 10 % du temps obtenu par le premier coureur de sa classe.


La médaille d’argent commémorative est donnée à tous les coureurs dont le tempstotal ne dépasse pas 25 % du temps obtenu par le premier coureur de sa classe.


Enfin la médaille de bronze récompense tous les coureurs qui terminent les ISDE dans les temps impartis.


Revenons aux femmes : Lexi Pechout est aussi remontée de deux positions pour finir 12ème et Félicia Robichaud est en 14e position.


C’est la première fois que l’équipe féminine canadienne fini au complet depuis la création de la classe dame, en 2007.


Nous avons eu une petite peur à propos de Félicia se soir : Comme ses parents allaient quitter le paddock, une dame de la fédération est venue les chercher. Une personne qui se trouvait prêt d’eux nous a dit qu’il y avait une question de 30 minutes que «Félicia aurait perdu dans la journée » Cela pouvait la disqualifier. Nous avons trouvé cela bizarre car elle avait perdu seulement 9 minutes dont 5 à se défaire d’une clôture de barbelé qui s’était empêtrée dans sa roue arrière et c’est seulement à cette occasion qu’elle a remarqué qu’il y avait des barbelés sur une bonne partie du parcours.


Donc ils reviennent 45 minutes plus tard. ET là, nous avons droit à l’explication : Cette semaine, à un départ de spécial test, Félicia s’est mise sur la ligne de départ, un gars est arrivé et s’est placé à côté d’elle. Il a frappé le guidon de Félicia avec son guidon comme pour lui signifier qu’il voulait partir avant elle. Mais la dame ne s’est pas laissée faire, et se servant de son guidon, elle a repoussé celui du gars. Le pilote pèsait dans les 100 kilos. Il a refrappé plus fort, assez fort pour faire tomber Félicia, sous les yeux de son père qui s’est plaint de la situation auprès d’officiels. La fédération a réuni des témoins des deux bords, et Félicia obtient gain de cause. Guy Robichaud demande les conséquences pour le fautif. Peut-il se faire enlever des minutes? Ou bien cela peut-il donner des minutes à Félicia ? la fédération répond non pour les deux cas. Mais comme le gars reconnait son erreur, et si monsieur Robichaud porte plainte, il est passible d’une amende qui peut aller jusqu'à 2000.00 euros. Guy Robichaud, lui-même officiel de la FMSQ, décide de ne pas aller plus loin. Le pilote, son manager, l’équipe au complet s’excusent auprès de Félicia. Elle dit qu’ils lui ont presque brisé les doigts à force de lui serrer la main.


Pour les juniors


Jared Stock m’as dit ce matin être revenu en pleine forme et il l’a prouvé en battant Tyler Murray, donc Jared est en 39ème position et Tyler monte à la 42ème place.


Tyler ma expliqué que dans une spécial, il était incapable de tenir une bonne vitesse. Comme il se retrouvait souvent par terre, à force de tomber, son levier d’embrayage et son levier de frein sont restés partiellement bloqué dans les gardes mains, ce qui l’empêchait d’aller vite.


TY McKernan a perdu 2 position il finit au 46ème rang.


Craig Murray , qui avait dû pousser sa moto dans le parc fermé, croyait son magnéto, ou sa bobine électrique faisait défaut. Donc il acheté ses pièces du représentant Honda Italie qui l’a bien conseillé pour réparer la panne. Ce qui se passe en Sardaigne reste en Sardaigne…Il est parti avec 14 minutes de retard, et il a bien roulé pour finir avec 20 minutes de retard sur le fin de la journée.


Demain ont dois faire une heure de route pour se rendre au motocross final , c’est moi (Michel falardeau ndlr) et Thierry Lacombe qui allons faire le service a cette endroit où les coureurs ont 15 minutes pour installer leurs pneus avant le motocross final.

Patrick Tremblay était heureux ce soir d’être passé à travers cette journée plus facilement qu’ hier. Il s’est servi de la puissance de son 300 pour attaquer les montées. Il est resté réaliste et sait qu’il y a une autre journée à faire même si elle devrait être facile. Mais tellement de chose peuvent arriver un sixième jour des ISDE !

 


ISDE 2013, jeudi : Abandon de Philippe Chaine

Posted by sportmoteur on October 3, 2013 at 11:10 PM


Philippe Chainé avant sa chute en Sardaigne, photo Michel Falardeau

ISDE 2013,  jeudi : Abandon de Philippe Chainé


La nouvelle du jour pour les québécois n’est pas bonne. Philippe Chainé a été contraint à l’abandon. Comme il l’explique lui-même, il est passé par-dessus le guidon en frappant une roche, à 10 km/h. Son bras est ouvert sur 5 pouces de long, jusqu’à l’os. Les six jours sont terminés pour lui.


Michel Falardeau a relayé l’information, mais il n’a pu écrire son mot habituel. L’examen des résultats du jour pointe Tyler Murray en 32ème place de l’E1. En E2, Stock Jared est 46ème. Dans le E3, Ty Mckenna est 26ème .


Les femmes sont au 4ème rang avec Turner Shelby 12ème, Lexi Pechout 14ème et Felicia Robichaud juste derrière.


Les juniors sont en 12ème place après l’abandon de Philippe Chainey.


En tête du classement, le français Antoine Meo domine la compétition.

 


ISDE, le mercredi des canadiens en Sardaigne

Posted by sportmoteur on October 2, 2013 at 9:40 PM


ISDE, le mercredi des canadiens en Sardaigne :


Par Michel Falardeau, recueilli par François Cominardi

 

Photo : de gauche a droite Philippe Chainé, Tyler Murray, Jared Stock, Ty Mckenna (Par Michel Falardeau)

 



Le mercredi est la journée charnière, généralement ceux qui passent à travers cette journée finissent la semaine.


Nos coureurs sont en nette progression. Spécialement Patrick Tremblay qui partait le dernier de l’équipe est maintenant le premier à partir dans le club canadien. Après le premier jour l’ordre de départ est en fonction de votre temps.


Nos deux équipes de choc, soit les Femmes et les Juniors, remontent lentement au classement.


Chez les Femmes, Shelby Turner est maintenant en 4ème position, suivie de Lexi Pechout en 9ème place et Félicia suit au 12ème rang. L’équipe est à la quatrième place provisoire du Trophée féminin, sur six équipes, devant l’Italie et les USA.


Chez les juniors, Phillipe Chainé a remonté de 6 places pour se retrouver à 2 positions de Tyler Muray, qui lui a perdu une position il se retrouve respectivement 37 et 39ème.


De son côté, Jared Stock m’a dit se contenter de juste survivre suite à sa chute d’hier qui l’a marquée. Son visage ressemble à celui d`un boxeur qui a trouvé plus fort que lui.


Ty Mckenna a remonté de 4 places pour finir 44ème.


C’était une journée assez facile selon Philippe Chainé et Thierry Lacombe, qui lui, a fait toutes les pistes accompagné par un sud-africain.


Par contre, un gars comme Kenny Beach a perdu 3 minutes dans une montée car d’autres coureurs bloquaient le passage et une autre minute suite à une mauvaise chute dans une autre montée.


Comme c’est le même circuit que les deux premiers jours, emprunté à l’envers et que près de 1800 coureurs sont passés, il faut bien comprendre qu’il ne reste plus de terre entre les roches. De ce fait, même une petite montée devient un défi.


Félicia a encore tordu son disque de frein avant. Pour ceux qui ne sont pas habitués à ce problème : lorsque vous voulez freiner, vous devez activer le levier plusieurs fois car le disque a fait écarter les plaquettes de freins et quand enfin cela mord, cela risque de bloquer la roue.


Il est spécial de voir les différentes techniques pour changer les pneus avec les mousses. Sean Mckenzie a eu un peu de mal au début, mais grâce à nos conseils, il a réussi à terminer dans les temps.


Depuis le début, tout le monde nous dit que les policiers allaient être sévères, et que les radars seraient de sortie sur les routes ouvertes. Un de nos pilotes a doublé une voiture de police dans une zone réglementée, à une vitesse optimiste. Heureusement, il a pu continuer son chemin sans pénalités.

 

 


ISDE, Mardi, jour 2 : Une chaude etape en Sardaigne.

Posted by sportmoteur on October 1, 2013 at 9:10 PM

de gauche a droite : Lexi Pechout, Felicia Robichaud, Shelby Turner. par Michel Falardeau.


ISDE, Mardi, jour 2 : Une chaude etape en Sardaigne.


Par Michel Falardeau, recueilli par François Cominardi


Ce mardi était une belle journée ensoleillée. Avec trop de soleil même, car cela amène beaucoup trop de poussière. Un blessé grave dans la spéciale 5 a fait que tous les coureurs suivants ont été bloqués pendant 15 minutes. Les derniers ont fini avec le soleil dans les yeux et toujours avec la poussière qui empêche de bien voir la piste. Une chaleur difficile à supporter et des montées rendu plus difficiles à cause du passage de 1200 coureurs. Le soleil trop bas a également causé des accidents sur la route. Les derniers coureurs sont arrivés après 18 heures.


Tyler Muray est monté d’une position soit à la 36ème dans le trophée junior. Il est toujours le meilleur canadien.


Phillipe Chainé a gagné 3 positions, il a changé les réglages de sa moto, ce qui lui permet de mieux la contrôler. Elle ne chasse plus de la roue avant et il s’habitue tranquillement à son manque de puissance.


Ty Mckenna est passé de 56ème à 48ème juste devant Jarred Stock qui a chuté fortement dans une spéciale, ce qui lui vaut un gros hématome sous l’œil droit.


Chez les dames, Shelby Turner est en 6ème position.


Lexi Pachout est à la 11ème place et Félicia Robichaut au 16ème rang. Cette avant-dernière place est le résultat d’une chute.


Félicia est tombée lourdement. Elle a tordu son disque avant et cassé son levier d’embrayage. Ce soir, elle s’est bien débrouillée à la mécanique, en changeant son disque et le pneu avant en moins de 15 minutes.


L’organisation a coupé le temps sur 3 points de vérifications. Par conséquent, les coureurs roulent à fond sur la route ouverte entre les spéciales, au risque d’accidents et de contraventions.


Si on compare cette course avec le Mexique, c’est deux heures de moins par jour, 5 fois plus de route, des montagnes plus petites, pas de trous de boue, mais des spéciales défoncée sur tout le parcours, ce qui ne permet pas de s’assoir sans en souffrir.


Mercredi promet d’être difficile avec en particulier une bonne montée en lacet.


Ce mardi, le père d’un pilote italien est décédé dans un accident de la route, pendant qu’il suivait la compétition. Walter Roggieri (58 ans) a perdu le contrôle de sa moto et percuté une barrière routière. Un moment de recueillement sera observé demain avant le départ.

 

 

ISDE, Mardi, jour 2 : Une chaude etape en Sardaigne.

Posted by sportmoteur on October 1, 2013 at 9:00 PM

ISDE, Mardi, jour 2 : Une chaude étape en Sardaigne.


Par Michel Falardeau texte et photo, recueilli par François Cominardi


Ce mardi était une belle journée ensoleillée. Avec trop de soleil même, car cela amène beaucoup trop de poussière. Un blessé grave dans la spéciale 5 a fait que tous les coureurs suivants ont été bloqués pendant 15 minutes. Les derniers ont fini avec le soleil dans les yeux et toujours avec la poussière qui empêche de bien voir la piste. Une chaleur difficile à supporter et des montées rendu plus difficiles à cause du passage de 1200 coureurs. Le soleil trop bas a également causé des accidents sur la route. Les derniers coureurs sont arrivés après 18 heures.


Tyler Muray est monté d’une position soit à la 36ème dans le trophée junior. Il est toujours le meilleur canadien.


Phillipe Chainé a gagné 3 positions, il a changé les réglages de sa moto, ce qui lui permet de mieux la contrôler. Elle ne chasse plus de la roue avant et il s’habitue tranquillement à son manque de puissance.


Ty Mckenna est passé de 56ème à 48ème juste devant Jarred Stock qui a chuté fortement dans une spéciale, ce qui lui vaut un gros hématome sous l’œil droit.


Chez les dames, Shelby Turner est en 6ème position.


Lexi Pachout est à la 11ème place et Félicia Robichaut au 16ème rang. Cette avant-dernière place est le résultat d’une chute.


Félicia est tombée lourdement. Elle a tordu son disque avant et cassé son levier d’embrayage. Ce soir, elle s’est bien débrouillée à la mécanique, en changeant son disque et le pneu avant en moins de 15 minutes.


L’organisation a coupé le temps sur 3 points de vérifications. Par conséquent, les coureurs roulent à fond sur la route ouverte entre les spéciales, au risque d’accidents et de contraventions.


Si on compare cette course avec le Mexique, c’est deux heures de moins par jour, 5 fois plus de route, des montagnes plus petites, pas de trous de boue, mais des spéciales défoncée sur tout le parcours, ce qui ne permet pas de s’assoir sans en souffrir.


Mercredi promet d’être difficile avec en particulier une bonne montée en lacet.


Ce mardi, le père d’un pilote italien est décédé dans un accident de la route, pendant qu’il suivait la compétition. Walter Roggieri (58 ans) a perdu le contrôle de sa moto et percuté une barrière routière. Un moment de recueillement sera observé demain avant le départ.

 

 


Les canadiens aux ISDE 2013, six jours endurocross en Sardaigne.

Posted by sportmoteur on September 30, 2013 at 11:30 PM


Félicia Robichaud en FMSQ à victoraville (Photo Sébastien Desbordes, québekimages)

Les canadiens aux ISDE 2013, six jours d’endurocross en Sardaigne.

Par Michel Falardeau (relayé par François Cominardi)


Michel Falardeau, l’encyclopédie canadienne pour les ISDE, nous livre ses informations sur la compétition internationale, surnommée souvent les Jeux Olympiques en matière d’endurocross , voici son reportage :


Apres avoir passé une semaine de rêve à faire de la moto en corse avec Thierry Lacombe, Luc Auger, et Patrice Dagenais. Je peux vous confirmer que la Corse mérite bien son surnom d’Ile de Beauté, c’est aussi l’endroit où j’ai le mieux mangé en Europe jusqu’à maintenant.


Nos 13 coureurs sont prêts, leurs motos sont dans le parc fermé. Nous avons la chance d’avoir eu le premier conteneur de motos mardi matin passé. les coureurs assistés de leurs aides pour les 6 jours , ont assemblé rapidement leur moto, pour se rendre au terrain de pratique . Histoire de régler leurs suspensions pour le terrain si particulier ici. Des gars comme Philippe Chainé et Jared Stock , ont pris moins de 10 minutes à comprendre la composition du terrain, lors des sessions de pratiques. Malgré que tout est super sec , ils doivent conduire leur moto comme dans la boue, une chose que savait déjà Patrick Tremblay avec ses 3 années d’expériences. D’ailleurs, c’était le premier à être prêt.


Philippe avait 3 choix de pneu avant à faire. Il en a essayé deux et malgré ce que disaient d’autres gars il préfère un pneu intermédiaire plutôt qu’un pour le sable. Fred Weile, le team manager de la France, trouve que la moto de Jared Stock détonne énormément. Jarred dit que le bruit vient de son roulement d’embrayage qui est très bruyant. Cela me fais un peu peur car il semble le plus rapide de l’équipe canadienne, selon les chronos pris le long de la piste de pratique. J’ai dû aller avec lui chez une équipe française pour acheter des roulements de roues avant car les siens étaient morts.


Au sonomètre de l’entrée du parc, seulement Craig Murray a été refusé. Il a été obligé de s’acheter, à gros prix, un silencieux neuf chez hm, le préparateur italien qui modifie des Honda de cross en enduro.


Philippe a du repositionner son contact d’arrêt, car il était trop loin de son pouce au gout du vérificateur.


Tous les coureurs sont en train de marcher dans les spécial tests. Jusqu’à présent, ce sont des champs sans grands dangers, à l’exception d’une courbe qui tourne à moins d’un demi-mètre d’ un précipice.


Un seul champ est en montagne avec un ruisseau qui le traverse. Cela me fait penser à un ruisseau qui traversait la piste au Mexique. Et avec 1200 passages dans la journée cela se transforme en ornière profonde.


Tous les coureurs semblent bien contrôler les changements de pneu. À l’exception de Sean Mckensie et de Shelbie Turner. Ils utilisent une veille technique qui consiste à retenir le pneu avec des pinces étaux. Sur plusieurs essais, Shelby n‘a pas réussi a changer son pneu en 15 minutes et il refuse tout conseil pour améliorer son temps.


Ce soir samedi parade au centre- ville, demain congé pour tout le monde et lundi ce sera le plaisir ou le travail commencera pour tout le monde.


 

Lundi 30 septembre 2013


Une belle journée vient de se terminer. Belle car pour une fois aucun membre de l’équipe n’a pris de minutes de pénalités.


Belle car tout le monde a fini, et bien fait sur le plan mécanique.

Belle car nous avons un coureur sur l’or, soit Tyler Murray.


Philipe chainé est arrivé 12 minutes en avance à son premier point de vérification et c’est celui qui fait le plus peur. Car pour lui comme pour la plupart de l’équipe, c’est son premier 6 jours.


Cela lui a permis de mieux gérer son temps, de rouler moins vite sur la route et quand même d’arriver 10 minutes en avance aux autres points de vérifications.


Par contre il se bat contre sa moto. Pour mieux affronter les normes d’ici, il a mis une couronne arrière plus petite de 3 dents pour une vitesse plus grande en liaison et un silencieux plus restrictif pour rencontrer les normes européennes. Il se plaint de ne pas avoir la même accélération que sa moto du Québec, qui est pourtant du même modèle.


Félicia Robichaud, occupe la dernière place des femmes encore en course (une francaise s’est cassé une jambe dans une montée).Malgré cela, elle est vraiment fier d’elle et avec raison. C’ est quand même la femme de l’est du canada qui a fait le mieux jusqu’à présent aux 6 jours. Ce qui l’a le plus impressionnée, c’est de voir les montées qu’elle a réussi à faire. Il faut dire que dans certaines montées, d’autres participants ont dû recevoir l’aide des signaleurs pour pouvoir arriver en haut. Le terrain est comme prévu, glissant comme ce n’est pas permis, selon les discussions avec les coureurs. Un des rares à ne pas avoir couché sa moto est Patrick Tremblay. On voit que ses deux autres participations aux 6 jours lui ont été profitables.


Tous les pilotes cnadien ont changé leur pneu arrière et cela était un luxe. Seul Lexi Pechout et Patrick Tremblay ont détruit le leur et de bonne façon. Il ne reste plus de coches sur aucun de leurs pneus.


Demain mardi, ils repartent sur la même piste qui est déjà bien défoncée avec les 627 motos passées aujourd’hui. Avec en plus une poussière intense que les coureur n’avaient pas dans l’avant midi car il avait plu toute une partie de la nuit.


Vous pouvez suivre le temps officiel en direct sur http://www.fim-isde2013.com/



Michel Falardeau

 


Dakar 5 : Patrick Beaule avec un nouveau moteur

Posted by sportmoteur on January 9, 2013 at 10:20 PM

Patrick Beaulé – Mise-à-jour Dakar étape 5 "Arequipa Arica"

 

 

Saint-Bruno, QC, le 9 janvier, 2013 - JF Charlot (le Mécanicien en Chef de l’équipe Aldo Racing/KTM Canada) a remplacé avec succès le moteur de Patrick pendant la nuit à la suite d’un problème mécanique qui a surgi lors de la section de liaison de l'étape 4, et de la ruée subséquente de trouver un moteur de rechange.

 

 

Patrick s’est présenté à la ligne de départ de la section chronométrée relativement courte de 136 km à l’heure prévue de 09h19 HNE pour la 5ème étape du Dakar menant d’Arequipa à Arica.

 

 

Le remplacement du moteur a permis à Patrick de poursuivre la course sur un terrain relativement technique et rocheux et de courir prudemment pour se classer 96e sur la journée.

 

 

Pat est actuellement en 62e position au classement général après cinq étapes, un recul de dix positions en raison partiale d’une pénalité de 15 minutes prélevée pour le premier changement de moteur.

 

 

Les amateurs de course peuvent suivre l'action à la page Facebook de Patrick à www.Facebook.com/PatrickBeauleDakar.

 

 

Patrick est commandité par: Aldo Racing, KTM Canada, CTI, Elka Suspension, les Graphiques Kutvek, Lachapelle Racing Products, les casques LS2, Overseas Express Consolidators et FlannyMedia.com

 

Source Flannymedia.com
Photo DR

LE FREESTYLE SNOCROSS DE RETOUR AU GRAND PRIX SKI-DOO DE VALCOURT

Posted by sportmoteur on January 9, 2013 at 8:30 AM



Les motoneigistes invités à participer au défi amical d'accélération vendredi soir

 

 

LE FREESTYLE SNOCROSS DE RETOUR AU GRAND PRIX SKI-DOO DE VALCOURT PRÉSENTÉ PAR FOX

 

Valcourt, QC, 4 janvier 2013 - Les amateurs de sport extrême seront choyés avec le retour du freestyle snocross dans le cadre de la 31e édition du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt présenté par FOX le week-end du 15 au 17 février 2013. Deux exhibitions seront présentées sur un parcours spécialement aménagé où les athlètes exécuteront des figures libres avec des motoneiges de 190 kilos (450 livres). La première prestation débutera à 17 heures le samedi à la conclusion des activités sur le circuit Yvon Duhamel, et la seconde aura lieu le dimanche avant les deux grandes finales du Grand Prix de Valcourt.

Plusieurs des meilleurs pilotes de freestyle snocross du nord-est américain seront à Valcourt pour épater la foule avec leurs pirouettes. Le jeune Joe Mclafferty sera l'une des têtes d'affiche au Grand Prix. Âgé de 18 ans, le pilote de Turner dans le Maine a été invité à participer aux X-Games qui se tiendront du 24 au 27 janvier 2013 à Aspen au Colorado. À Valcourt, ses principaux adversaires seront DJ Coffin, un freestyler de 22 ans, et les frères Seth et Brandon Bell. Les détenteurs de billets pour le Grand Prix sont admis gratuitement sur le site du concours de freestyle. Le coût d'entrée pour ceux qui n'ont pas de billet d'admission sera de 10 $ après 15 heures samedi.

« L'ajout du freestyle snocross à la programmation 2013 s'inscrit dans la tradition d'épreuves de sports mécaniques d'hiver qui ont fait la renommée du Grand Prix de Valcourt depuis son lancement en 1983, souligne Marie-Pier Lemay, directrice générale de l'événement. Nos amateurs sont friands d'émotions fortes, et nul doute qu'ils seront nombreux samedi en fin de journée à assister à ce concours de freestyle. La planification et l'organisation d'un événement de haute voltige sur neige exigent l'expertise et la connaissance de ce sport acrobatique. Pour assurer le succès de cette activité, nous travaillons en collaboration avec Outer Limits Tour. Pour le plus grand plaisir des spectateurs et des participants, nous sommes également heureux d'annoncer le retour du défi d'accélération de motoneiges le vendredi soir.

Depuis son introduction au programme du Grand Prix en 2010, le défi d'accélération de motoneiges du vendredi soir connaît un succès foudroyant tant au niveau du public qu'à celui de la participation des pilotes amateurs qui s'inscrivent en nombre record année après année. Comme l'an dernier, les essais débuteront vers 15 heures, suivis du défi amical d'accélération. Pour connaître les détails du défi amical, consulter le site Internet au www.grandprixvalcourt.com/courses/acceleration/. Le programme se terminera vers 21 heures à la suite des finales opposant les puissantes motoneiges Outlaws. La soirée se poursuivra en musique sous le grand chapiteau avec la musique du Budweiser Show : This Side Up. L'entrée à la piste d'accélération est gratuite pour tous les spectateurs qui franchiront les tourniquets du Grand Prix le vendredi 15 février après 15 heures.

Durant trois jours, le Grand Prix de Valcourt met en vedette sur le circuit Yvon Duhamel les as de la glisse sur motoneiges de piste ovale, de même que les meilleurs pilotes snocross des circuits professionnels du continent américain. Également, les pilotes de motos, de VTT et de tout-terrain côte à côte épateront la foule par leurs prouesses sur la glace vive. Un grand nombre d'activités pour la famille sont aussi au programme, incluant des jeux gonflables et essais de motoneiges pour enfants.

Les billets pour le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt présenté par FOX du 15 au 17 février 2013 sont en vente au service de la billetterie au numéro sans frais 1 866 532-7543 de 9 h à 16 h 30 du lundi au vendredi ou en ligne en tout temps au www.grandprixvalcourt.com à la section Billetterie. Jusqu'au 13 février 2013, les amateurs peuvent profiter d'un rabais sur le forfait Loge Privilège G pour la somme de 90 $ le billet de trois jours, taxes incluses, au lieu du prix régulier de 100 $. Les amateurs de grand air peuvent se procurer en prévente des billets d'admission générale au coût de 45 $ chacun au lieu de 55 $. Les enfants de 12 ans et moins accompagnés d'un adulte sont admis gratuitement sur le site du Grand Prix. Cette offre n'est cependant pas valable pour les loges chauffées.

Source Max D'Orsonnens


Photo  : Freestyle Snocross

Le jeune Joe Mclafferty sera l'une des têtes d'affiche du freestyle snocross au Grand Prix de Valcourt. Âgé de 18 ans, le freestyler de Turner dans le Maine a été invité à participer aux X-Games qui se tiendront du 24 au 27 janvier 2013 à Aspen au Colorado.

Photo gracieuseté Outer Limits Tour

 

 




Dakar 4 : remorquage pour Patrick Beaule, toujours en course

Posted by sportmoteur on January 9, 2013 at 8:20 AM


Patrick Beaulé – Dakar étape 4 "Nasca à Arequipa"

Saint-Bruno, QC, le 8 janvier, 2013 - Un peu de drame ce soir pour Patrick et l'équipe Aldo Racing/KTM Canada. Après une autre belle performance à l’étape chronométrée du jour, terminant en 57e position, le moteur de Patrick a subit un problème mécanique grave au début de la section de liaison de 429 km menant à Arequipa.


A présent (21h30 HNE), Patrick est toujours sur la liaison de 429 km, et se fait remorquer (oui REMORQUER sur 400+ kms) par un coureur compatriote italien qui est malheureusement hors de la course. L'équipe attend Patrick au bivouac d’un moment à l’autre.


Pat a apporté beaucoup de pièces de rechange, mais pas un moteur de rechange complet (le coût de ces moteurs complets est extrêmement élevé), et finalement l'équipe a dû chercher au bivouac, un moteur de rechange qu’ils pourraient «emprunter» pour le reste de l'événement.


Heureusement, l’équipe a réussi à trouver un moteur de rechange complet d’une équipe néerlandaise. Ce moteur est également en route vers le bivouac dans le camion de soutien de l'équipe néerlandaise, et arrivera plus tard ce soir.


JF Charlot (le mécanicien de l'équipe Aldo Racing/KTM Canada) a un grand boulot devant lui ce soir, et Patrick de son côté va devoir oublier une très longue section de liaison épuisante et stressante pour reprendre la course demain matin.


Le résultat d'aujourd'hui met Patrick en 52e position au classement général au bout des quatre étapes.


Les amateurs de course peuvent suivre l'action à la page Facebook de Patrick à www.Facebook.com/PatrickBeauleDakar.


Patrick est commandité par: Aldo Racing, KTM Canada, CTI, Elka Suspension, les Graphiques Kutvek, Lachapelle Racing Products, les casques LS2, Overseas Express Consolidators et FlannyMedia.com

source et fourniture photo DR : Bryan Flannigan

 


Dakar 3 : Patrick Beaule en 55eme position...

Posted by sportmoteur on January 7, 2013 at 8:05 PM



Patrick Beaulé – Mis a jour Dakar étape 3 "Pisco à Nasca"

Saint-Bruno, QC, le 6 janvier, 2013 - Pour la troisième journée consécutive le coureur Canadien Aldo Racing/KTM Canada Patrick Beaulé a démontré son expérience en tant que pilote de moto, en empruntant une stratégie de course disciplinée, ce qui lui a permi à nouveau de réaliser un très beau résultat pour l’étape de Pisco à Nasca au Péru.

Patrick a terminé l'épreuve spéciale de 243 kilomètres, dominée par d’énormes dunes, en 58ème position sur les 171 concurrents dans la catégorie motos, et il a fini à 44 minutes d’écart du rythme du vainqueur d'étape.

«Aujourd'hui, j'ai continué ma stratégie de bien gérer l’usage de la moto et de gérer les risques tout en maintenant une bonne position pour arriver au bivouac avec le temps de me reposer, de manger et de préparer mon carnet de route  pour demain. La stratégie semble porter ses fruits jusqu'à présent, mais il s'agit d'un évènement très long et nous sommes encore au tout début, mais je suis très, très heureux à ce moment. "a déclaré Beaulé au bivouac.


Le résultat d'aujourd'hui met Patrick en 55e position au classement générale au bout de trois étapes.


Les amateurs de course peuvent suivre l'action à la page Facebook de Patrick à www.Facebook.com/PatrickBeauleDakar.

Patrick est commandité par: Aldo Racing, KTM Canada, CTI, Elka Suspension, les Graphiques Kutvek, Lachapelle Racing Products, les casques LS2, Overseas Express Consolidators et FlannyMedia.com

 

Photo DR.

Dakar Etape 2 : Patrick Beaule Pisco a Pisco

Posted by sportmoteur on January 6, 2013 at 11:25 PM


Patrick Beaulé – Mis-à-jour Dakar étape 2 "Pisco à Pisco"

Saint-Bruno, QC, le 6 janvier, 2013 - La deuxième étape du Dakar 2013 a vu le coureur ALDO Racing/KTM Canada Patrick Beaulé couvrir les 85 km de liaison à partir de Pisco et le test spécial de 242km formant une boucle de retour à Pisco, avec un beau, grand sourire au visage.

«J'ai eu tellement de plaisir aujourd'hui. C'était vraiment une très, très belle ride, super le fun! » a déclaré Beaulé à la suite de l’étape.

« J'ai pris soin dans la journée de ne pas me laisser tomber dans certains pièges sur le terrain près du début – il y avait des dunes cassées dangereuses [qui représentent une petite falaise que les coureurs peuvent, par inadvertance chuter dedans à vitesse élevée], ainsi que quelques difficultés de navigation. J'ai perdu un peu de temps aux alentours du km 186 de la spéciale avec une erreur de navigation mais j’ai récupéré le parcours rapidement. La moto Aldo Racing/KTM Canada fonctionne super-bien, grâce à mon mécanicien JF Charlot, et ce soir, nous avons seulement besoin de se concentrer sur quelques réglages très fins de la suspension afin de mieux gérer les changements entre les dunes molles, et des pistes battues. " a ajouté Beaulé.

Patrick a terminé l’étape en 60e position, seulement +36:17 du vainqueur de l'étape -- un placement formidable qui lui permettra de rouler parmi des coureurs compétentes demain, et à l'écart de la plupart de la poussière des coureurs plus lents.

Les amateurs de course peuvent suivre l'action a la page Facebook de Patrick à www.Facebook.com/PatrickBeauleDakar.

Patrick est commandité par: Aldo Racing, KTM Canada, CTI, Elka Suspension, les Graphiques Kutvek, Lachapelle Racing Products, les casques LS2, Overseas Express Consolidators et FlannyMedia.com

Patrick Beaulé est l'un des champions de moto d’endurance hors-route les plus accomplis au Canada. Il est détenteur d'une liste impressionnante de titres: quatre fois Champion national d’enduro Pro du championnat de l’Association Canadienne de la Moto (CMA); Champion national d’enduro (CEC) dans la classification E1 Pro, trois fois champion d’enduro provincial de l'Ontario dans la classification Pro, deux fois gagnant de la médaille d'argent prestigieuse au «International Six-Days d'Enduro » (ISDE), au Chili et en Nouvelle-Zélande. En plus de ces titres, Beaulé a également remporté l'Enduro du Corduroy dans la classification Pro quatre fois, a été 3 fois participant dans l'équipe Pro gagnante de l'épreuve d'endurance de 12 heures au Québec, et deux fois remporté la course d’équipe Pro des 24 heures d’endurance en moto sur glace en Alberta. Il s'agit également d’un finisseur du rallye DAKAR en 2012, et du premier Canadien à finir la course à titre de navigateur d’automobile de rallye dans l'histoire de la course.

Par Bryan Flannigan

FlannyMedia

 


 


Bonne Annee 2013

Posted by sportmoteur on January 6, 2013 at 1:20 PM


Rss_feed